La L'explosion De L'arnaque Au Crédit Rapide

La L'explosion De L'arnaque Au Crédit Rapide

Depuis l'apparition des plateformes de crédit entre particuliers en Europe, un ingénieux schéma d'escroquerie s'est développé sur le web à travers les réseaux sociaux et dans les mails : de prétendus crédits en ligne octroyés en un temps record, sans apport exigé, avec 0 garanties et par des personnes qui disent être des particuliers cherchant à investir leur capital. Il s'agit ici d'une arnaque, mais l'abondance des fausses annonces sur ces sites donne une idée de la gravité du phénomène. Par conséquent, énormément de particuliers se sont fait avoir du fait de cette escroquerie.

Un scénario bien ficelé

Laisser croire à une promesse de prêt rapide

L’escroquerie au crédit prend généralement l'aspect d'un synopsis avec plus ou moins de vraisemblance. Du point de vue de notre escroc, cette étape est primordiale car il sait que la réussite de son coup est en partie due à la croyance ou non en son histoire. Lorsqu'il veut attirer la plus grosse quantité de victimes possibles, il rédige et met en ligne une fausse annonce sur des plateformes ayant beaucoup de fréquentation comme les réseaux sociaux ou les forums publics. Beaucoup de posts très populaires ne modèrent pas les pages de commentaires accessibles par tout le monde, ce qui en fait un lieu préféré des arnaqueurs.

Pour faire simple, l'arnaqueur se présente comme une personne qui dispose d'un magot qu'elle souhaiterait faire fructifier en accordant des prêts avec un taux très faible. Parfois, il se fait passer pour un retraité rentier qui désire sortir du système financier classique afin de transmettre l'image d'une personne noble visant à tirer tout le monde vers le haut. Cette stratégie va permettre une chose : jouer sur la détresse financière des personnes faibles en leur expliquant qu'un prêt est encore possible, même sans conditions de ressources. Il se dit prêt à leur octroyer un emprunt, même s'ils ont déjà des prêts à rembourser. Une fois la demande validée, notre escroc promet d'envoyer l'argent dans un délai record avec des échéances qui peuvent monter jusqu'à plusieurs dizaines d'années.
Bien qu'il puisse paraître clair pour la plupart des lecteurs que des offres de ce genre semblent inconcevables, il n'en reste pas moins que des personnes faisant face à des problèmes d'argent peuvent se faire avoir à cause de cette illusion d'argent rapide qui Les arnaques au faux crédit en ligne attire.

Faire croire à une démarche sérieuse

Sur les réseaux sociaux, tout le monde peut usurper une identité avec un tant soit peu d'imagination. C'est de cette manière qu'agissent les escrocs au faux crédit en créant de toute pièce un faux personnage qui collera au mieux avec leur scénario. En premier lieu, ils donnent une identité française à ce faux profil. Exit donc les noms exotiques qui tendraient à faire fuir certaines personnes. Il faut que la cible ait le sentiment que l'investisseur réside tout près. Dans un scénario bien pensé, notre escroc peut tenter de passer pour une personne d'un certain âge ou jeune retraitée. Certains iront jusqu'à exiger des bulletins de salaire à sa victime, d'autres lui demandent de répondre à un questionnaire sur son travail. Pour être un un peu plus crédible, l'escroc ira jusqu'à concevoir plusieurs faux personnages qu'il utilisera pour poster de faux témoignages qui viendront faire l'éloge de la proposition.

Donner suite à chacune des demandes

Lorsque la victime est convaincue du sérieux de son interlocuteur, le faux prêteur peut enfin passer à l'étape supérieure. Il explique qu'il accepte sa demande de d'emprunt, mais demande le règlement de frais divers par mandat pour valider la demande. Ces frais divers peuvent s'élever à quelques centaines d'euros et sont demandés pour compenser la durée passée par le faux prêteur à étudier la demande. Ces frais de dossier sont, selon ses dires, strictement nécessaires pour débloquer l'argent. Si la victime se plie à cette exigence, notre escroc lui exigera ensuite de s'acquitter d'une prime obligatoire d'assurance de prêt. Bien évidemment, le demandeur ne verra pas son crédit arriver et notre escroc retirera les mandats avant de disparaître de la circulation.


Comment lutter contre de telles pratiques ?

En France, tout le monde n'est pas autorisé à proposer un prêt et le crédit entre particuliers est une activité réglementée. Si un particulier ou un groupe fait de la vente de services financiers par le web, ce site doit impérativement afficher ses informations légales et les CGV. Pour obtenir le statut d'établissement de prêt, chaque organisme se doit de posséder un agrément de L'Autorité de Contrôle Prudentiel et d'une inscription à l'ORIAS. Chaque site de crédit entre particuliers doit impérativement posséder ces agréments, dans le cas contraire, il s'agit clairement d'une escroquerie.

Ensuite, il faut garder à l'esprit que les délais d'obtention d'un crédit ne sont pas aussi rapides et qu'il faut compter environ une quinzaine de jours avant de recevoir l'argent en banque. Et même si une personne était en possession d'argent à placer de cette manière, il ferait une profonde et sérieuse analyse de toutes les demandes avant de fixer son choix sur les plus solides.
Pour finir, un prêteur ne délivrerait en rien un quelconque prêt (personnel, renouvelable ou immobilier) à un demandeur qui est fiché à la Banque de France pour des incidents de paiement.

Контакты

Санкт-Петербург

ул. Камышовая, д. 38, к.1

Телефон: +7 921 324 49 12

Cхема проезда

Фотогалерея